Occitanie valeurs


Date VL % YTD % depuis création
Part R 04-03-2021 94.58 -
Part I 04-03-2021 96777.64 - -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Occitanie Valeurs est un fonds d'investissement à vocation générale de droit français sous forme de FCP.

Il cherchera à surperformer l’indicateur de référence composite suivant : 40% CAC Small NR + 35% Euro Stoxx 50 NR + 25% MSCI World NR Euro, converti en euros et dividendes réinvestis sur la durée de placement recommandée de 5 ans en investissant principalement sur des valeurs disposant d’une implantation significative en Occitanie.

L’actif net pourra être investi jusqu’à 10% de l’actif net en actions non cotées au travers d’un FPCI.

Stratégie du Fonds

La gestion du FCP sera orientée vers la recherche de titres disposant  d’une implantation significative en on du montant des dépenses de recherche et développement investies dans la région.

L’Occitanie est connue pour être la première région pour les secteurs de l’aéronautique et du spatial en Europe en termes de chiffre d’affaires mais il ne faut pas pour autant limiter la région à ces deux secteurs. 

Le développement de la région Occitanie s’appuie sur un second secteur Santé/Recherche/Biotech fortement présent autour de la ville de Montpellier. 

Ces industries sont pourtant loin de polariser l’activité en croissance de la région Occitanie, les zones les plus rurales disposent également d’un potentiel certain avec le fort développement du secteur des énergies renouvelables.

La région a annoncé vouloir devenir la 1ère région à énergies positives d’Europe. Sans oublier le succès de la 1ère agriculture bio française et viticole qui complète ses atouts.»

La politique d’investissements résultera de l’analyse financière des sociétés. Les allocations géographiques et sectorielles ne seront donc que la conséquence des choix individuels de titres issus de l’analyse fondamentale des caractéristiques financières des sociétés.

Ce processus sera susceptible d’intervenir sur des actions de toutes capitalisations capables de créer de la valeur pour l’actionnaire à long terme, et visera à sélectionner des sociétés de qualité selon l’analyse de la société de gestion au regard de leur position concurrentielle, solidité du bilan, perspectives et visibilité des résultats, management,… ;

La sélection des valeurs sera ainsi fondée, selon les anticipations des gérants, sur les principaux éléments suivants :

  • Croissance régulière et visibilité du bénéfice par action : les titres privilégiés auront des positions de leader sur leur marché, susceptibles d’assurer une forte croissance des résultats permettant ainsi une capacité de résistance en cas de conjoncture économique morose ;
  • Qualité du management : elle sera mesurée par la pertinence passée des objectifs annoncés, la qualité des hypothèses retenues pour les prévisions et la clarté des orientations stratégiques ;
  • Solidité du bilan : elle portera sur une analyse critique de la dette, en taux et durée, sur sa cohérence avec la rentabilité des fonds propres et favorisant les entreprises assurant une création de valeur.

L’évaluation des titres sera déterminée par l’utilisation cumulée des ratios de PER, capitalisation /CA, Valeur d’entreprise, Cours /actif net comptable croisé à la rentabilité des fonds propres…., et l’utilisation de multiples cohérents entre la société étudiée et ses concurrentes, ou les multiples moyens du marché.

Pour assurer la mise en œuvre de cette gestion bottom-up les décisions s’appuieront sur l’expérience des gérants en analyse financière, et un suivi permanent de la vie des sociétés à travers des contacts fréquents entre le gérant, les analystes financiers, les dirigeants eux-mêmes.

Ainsi, la décision d’acquisition d’un titre sera déterminée par des éléments étant amenés à revaloriser son cours (révision en hausse des prévisions de résultats, changement de statut, possibilité d’OPA,..). De même, la prise de décision de vente sera prise si les caractéristiques financières de l’entreprise ont changé, si la valorisation du titre augmente plus que la croissance de ses résultats ou encore si le gérant décide d’investir dans une autre valeur bénéficiant d’une valorisation plus attrayante.

Commentaire de gestion

Positionnement du fonds sur le mois de février :

Le fonds progresse de 2,21% sur le mois, cette progression ne permet pas au fonds de terminer le mois au-dessus des indices européens.

En effet, le mois a été marqué par une forte rotation sectorielle, les investisseurs anticipant une reprise forte du cycle économique et par conséquent le retour d’un environnement inflationniste. Ce qui s’est traduit par une sous-performance des valeurs de croissance (la hausse des taux induisant une normalisation des niveaux de valorisation) et défensives, les flux se sont redirigés vers les valeurs cycliques, les investisseurs pouvant profiter d’un retour de la croissance sur des valeurs dont les valorisations sont plus attractives.

Dans ce contexte, le fonds a bénéficié d’un rebond du secteur aéronautique après un mois de janvier compliqué, porté essentiellement par Figeac Aero, Airbus et Safran mais a été pénalisé par les secteurs du « green » et de la santé à l’image de Vestas, Bastide Le Confort Médical ou Medincell qui enregistrent une prise de bénéfice suite à leur forte hausse du mois de janvier lié à un newsflow positif.

Le mois de Février a également été marqué par la participation d’Occitanie Valeurs au succès de l’IPO de Medesis Pharma qui a bénéficié d’une demande historique pour l’introduction d’une biotech sur les marchés d’Euronext Paris. Dans la continuité du mois de janvier, Sensorion nous fait une nouvelle fois part d’une bonne nouvelle concernant leur activité, la société a annoncé une troisième collaboration en matière de thérapie génique avec l’Institut Pasteur  sur des segments importants liés à la surdité chez les enfants et les adultes.

Sur le mois, le fonds conserve un équilibre entre croissance et cyclicité, tandis que nous avons une nouvelle fois légèrement décru notre pondération « green » afin de nous prémunir face à des valorisations parfois élevées et augmenté la part des valeurs cycliques pour profiter au mieux d’une anticipation de réouverture de l’économie et diminuer la sensibilité du portefeuille face à une tendance haussière des taux.

Focus société Itesoft :

Itesoft, fondée en 1984, est une société spécialisée dans l'édition et l'intégration de logiciels de dématérialisation et d'automatisation des processus métier. Les solutions proposées sont développées sur la base de l’IA et de la robotisation. Elles permettent ainsi une dématérialisation et une automatisation efficace, rapide et sécurisée, des processus d’entreprises comme le traitement des factures fournisseurs, octroi de crédit, etc... Basée à Aimargues dans le Gard, le groupe compte près de 210 collaborateurs et 650 clients présents dans 35 pays.

La société transite aujourd’hui vers une activité très en vogue : la fourniture de logiciels SaaS (Software as a Service). Grâce aux abonnements SaaS et aux services de maintenance, cette transition démontre sa résilience dans un contexte de crise sanitaire, à travers une hausse des revenus SaaS de +80% en 2020.

Le cours de bourse d’Itesoft progresse de 13% depuis le début de l’année 2021.

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Code ISIN (Part R) : FR0013411956
Code ISIN (Part I) : FR0013411972
Nature juridique : FIVG de droit français sous forme de FCP
Date de création : 15/07/2019
Horizon de placement : > 5 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : Part R : 2% ; Part I : néant
Droit de sortie : Néant
Frais de gestion : Part R : 2,4% ; Part I : 1,2%
Commission de superformance : 20% TTC