Occitanie valeurs


Date VL % YTD
Part R 25-03-2020 72,57 -
Part I 25-03-2020 73423,21 -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Occitanie Valeurs est un fonds d'investissement à vocation générale de droit français sous forme de FCP.

Il cherchera à surperformer l’indicateur de référence composite suivant: 40% CAC Small NR + 35% Euro Stoxx 50 NR + 25% MSCI World NR Euro, converti en euros et dividendes réinvestis sur la durée de placement recommandée de 5 ans en investissant principalement sur des valeurs disposant d’une implantation significative en Occitanie.

L’actif net pourra être investi jusqu’à 10% de l’actif net en actions non cotées au travers d’un FPCI.

 

Stratégie du Fonds

La gestion du FCP sera orientée vers la recherche de titres disposant  d’une implantation significative en Occitanie.

Cette implantation sera mesurée notamment par les critères suivants :

  • Entreprises dont le siège social est en Occitanie,
  • En fonction du montant de chiffre d’affaires réalisé dans la région,
  • En fonction du nombre de salariés dans la région,
  • En fonction du montant des dépenses de recherche et développement investies dans la région.

Il est a noter que l’Occitanie est la première région dans les secteurs de l’aéronautique et du spatial en Europe en termes de chiffres d’affaires, en conséquence il existe un risque de surpondération sur ces deux secteurs.

La politique d’investissements résultera de l’analyse financière des sociétés. Les allocations géographiques et sectorielles ne seront donc que la conséquence des choix individuels de titres issus de l’analyse fondamentale des caractéristiques financières des sociétés.

Ce processus sera susceptible d’intervenir sur des actions de toutes capitalisations capables de créer de la valeur pour l’actionnaire à long terme, et visera à sélectionner des sociétés de qualité selon l’analyse de la société de gestion au regard de leur position concurrentielle, solidité du bilan, perspectives et visibilité des résultats, management,… ;

La sélection des valeurs sera ainsi fondée, selon les anticipations des gérants, sur les principaux éléments suivants :

  • Croissance régulière et visibilité du bénéfice par action : les titres privilégiés auront des positions de leader sur leur marché, susceptibles d’assurer une forte croissance des résultats permettant ainsi une capacité de résistance en cas de conjoncture économique morose ;
  • Qualité du management : elle sera mesurée par la pertinence passée des objectifs annoncés, la qualité des hypothèses retenues pour les prévisions et la clarté des orientations stratégiques ;
  • Solidité du bilan : elle portera sur une analyse critique de la dette, en taux et durée, sur sa cohérence avec la rentabilité des fonds propres et favorisant les entreprises assurant une création de valeur.

L’évaluation des titres sera déterminée par l’utilisation cumulée des ratios de PER, capitalisation /CA, Valeur d’entreprise, Cours /actif net comptable croisé à la rentabilité des fonds propres…., et l’utilisation de multiples cohérents entre la société étudiée et ses concurrentes, ou les multiples moyens du marché.

Pour assurer la mise en œuvre de cette gestion bottom-up les décisions s’appuieront sur l’expérience des gérants en analyse financière, et un suivi permanent de la vie des sociétés à travers des contacts fréquents entre le gérant, les analystes financiers, les dirigeants eux-mêmes.

Ainsi, la décision d’acquisition d’un titre sera déterminée par des éléments étant amenés à revaloriser son cours (révision en hausse des prévisions de résultats, changement de statut, possibilité d’OPA,..). De même, la prise de décision de vente sera prise si les caractéristiques financières de l’entreprise ont changé, si la valorisation du titre augmente plus que la croissance de ses résultats ou encore si le gérant décide d’investir dans une autre valeur bénéficiant d’une valorisation plus attrayante.

Commentaire de gestion

Occitanie Valeurs a renforcé sa proportion de cash au cours du mois de janvier en attendant plus de clarté sur les effets économiques du virus. Cette opération a été réalisée par la cession de la ligne Stef (incertitudes concernant l'impact du blocage de navires dans le port de Marseille) et du sous traitant automobile Hella (anticipations de l’impact de l'arrêt de l'activité en Chine sur la croissance du secteur automobile).

Après la vente de sa position sur l'équipementier aéronautique Safran début décembre (du fait d’inquiétudes sur la part du CA liée au 737 MAX), les gérants ont de nouveau réinvesti sur cette valeur : après avoir contenu la baisse du titre en décembre, ils ont jugé que sa valorisation était redevenue attractive au regard de l'impact sur les revenus de l'arrêt de production du 737 MAX. Le titre a par la suite bénéficié d'une bonne publication de General Electric avec qui, Safran developpe le moteur LEAP par le biais de la Joint Venture CFM International.

Suite à une publication qui met un terme à 5 trimestres consécutifs de baisse, l'équipe de gestion a procédé à un investissement sur IBM dont les prévisions pour 2020 sont très encourageantes notamment dans l’activité "Cloud" et les logiciels d'analyse. Rappelons qu'IBM, en collaboration avec la Région Occitanie, a mis en place à Montpellier le premier centre d'excellence de calcul quantique en France afin de développer une filière quantique régionale et favoriser cette révolution technologique.

Depuis 2 mois, le regain de performance des Small Caps françaises nous a poussé à augmenter la pondération de la poche occitane. Ceci s'est opéré notamment par le renforcement de Catana, qui a subi une prise de bénéfice tout au long du mois (après une hausse du cours de 50% sur le mois de décembre) et qui a ramené sa valorisation à un niveau très faible compte tenu de son potentiel de croissance.

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Code ISIN (Part R) : FR0013411956
Code ISIN (Part I) : FR0013411972
Nature juridique : FIVG de droit français sous forme de FCP
Date de création : 15/07/2019
Horizon de placement : > 5 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : Part R : 2% ; Part I : néant
Droit de sortie : Néant
Frais de gestion : Part R : 2,4% ; Part I : 1,2%
Commission de superformance : 20% TTC