Occitanie valeurs


Date VL % YTD % depuis création
Part R 28-07-2021 104.19 -
Part I 28-07-2021 107121.58 - -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Occitanie Valeurs est un fonds d'investissement à vocation générale de droit français sous forme de FCP.

Il cherchera à surperformer l’indicateur de référence composite suivant : 40% CAC Small NR + 35% Euro Stoxx 50 NR + 25% MSCI World NR Euro, converti en euros et dividendes réinvestis sur la durée de placement recommandée de 5 ans en investissant principalement sur des valeurs disposant d’une implantation significative en Occitanie.

L’actif net pourra être investi jusqu’à 10% de l’actif net en actions non cotées au travers d’un FPCI.

Stratégie du Fonds

La gestion du FCP sera orientée vers la recherche de titres disposant  d’une implantation significative en on du montant des dépenses de recherche et développement investies dans la région.

L’Occitanie est connue pour être la première région pour les secteurs de l’aéronautique et du spatial en Europe en termes de chiffre d’affaires mais il ne faut pas pour autant limiter la région à ces deux secteurs. 

Le développement de la région Occitanie s’appuie sur un second secteur Santé/Recherche/Biotech fortement présent autour de la ville de Montpellier. 

Ces industries sont pourtant loin de polariser l’activité en croissance de la région Occitanie, les zones les plus rurales disposent également d’un potentiel certain avec le fort développement du secteur des énergies renouvelables.

La région a annoncé vouloir devenir la 1ère région à énergies positives d’Europe. Sans oublier le succès de la 1ère agriculture bio française et viticole qui complète ses atouts.»

La politique d’investissements résultera de l’analyse financière des sociétés. Les allocations géographiques et sectorielles ne seront donc que la conséquence des choix individuels de titres issus de l’analyse fondamentale des caractéristiques financières des sociétés.

Ce processus sera susceptible d’intervenir sur des actions de toutes capitalisations capables de créer de la valeur pour l’actionnaire à long terme, et visera à sélectionner des sociétés de qualité selon l’analyse de la société de gestion au regard de leur position concurrentielle, solidité du bilan, perspectives et visibilité des résultats, management,… ;

La sélection des valeurs sera ainsi fondée, selon les anticipations des gérants, sur les principaux éléments suivants :

  • Croissance régulière et visibilité du bénéfice par action : les titres privilégiés auront des positions de leader sur leur marché, susceptibles d’assurer une forte croissance des résultats permettant ainsi une capacité de résistance en cas de conjoncture économique morose ;
  • Qualité du management : elle sera mesurée par la pertinence passée des objectifs annoncés, la qualité des hypothèses retenues pour les prévisions et la clarté des orientations stratégiques ;
  • Solidité du bilan : elle portera sur une analyse critique de la dette, en taux et durée, sur sa cohérence avec la rentabilité des fonds propres et favorisant les entreprises assurant une création de valeur.

L’évaluation des titres sera déterminée par l’utilisation cumulée des ratios de PER, capitalisation /CA, Valeur d’entreprise, Cours /actif net comptable croisé à la rentabilité des fonds propres…., et l’utilisation de multiples cohérents entre la société étudiée et ses concurrentes, ou les multiples moyens du marché.

Pour assurer la mise en œuvre de cette gestion bottom-up les décisions s’appuieront sur l’expérience des gérants en analyse financière, et un suivi permanent de la vie des sociétés à travers des contacts fréquents entre le gérant, les analystes financiers, les dirigeants eux-mêmes.

Ainsi, la décision d’acquisition d’un titre sera déterminée par des éléments étant amenés à revaloriser son cours (révision en hausse des prévisions de résultats, changement de statut, possibilité d’OPA,..). De même, la prise de décision de vente sera prise si les caractéristiques financières de l’entreprise ont changé, si la valorisation du titre augmente plus que la croissance de ses résultats ou encore si le gérant décide d’investir dans une autre valeur bénéficiant d’une valorisation plus attrayante.

Commentaire de gestion

Positionnement du fonds sur le mois de juin :

Le fonds progresse de +1,6% sur le mois de juin, surperformant son indice composite de +1.3%. Dans la continuité du mois de mai, le fonds surperforme les principaux indices européens, dont le CAC 40 et l’Euro STOXX 50. La résurgence des cas de Covid et notamment du variant Delta et le recul des taux d’intérêt sur la période ont permis un rattrapage des valeurs de croissance notamment celles du secteur technologique et des valeurs défensives. Cette rotation s’est faite au détriment des secteurs plus cycliques tels que les valeurs bancaires et les entreprises dont l’activité est corrélée aux matières premières. Les investisseurs ont profité de ce contexte pour prendre des bénéfices sur ces titres dont le cours de bourse affiche de fortes hausses depuis le début de l’année.

Le fonds a bénéficié de la bonne publication de Catana, dont le carnet de commande est en hausse de 35% sur le premier trimestre, et dont la profitabilité opérationnelle a doublé. Cette publication a permis un rebond de 23,3% du cours de bourse de la société. Un renforcement sur Carbios a été opéré au cours du mois, la société s’étant apprécié de 10% en juin suite à la communication par l’Oréal sur la mise en production courant 2025 des premiers flacons en plastique issus du procédé de recyclage enzymatique de Carbios. En parallèle, le secteur aéronautique a légèrement corrigé sur le mois, doublement affecté par des prises de bénéfices et des menaces de restrictions sanitaires supplémentaires.

Au niveau de son positionnement, Occitanie Valeurs possède un fort biais croissance à fin juin : un retour marqué du virus favoriserait en effet à la fois un repli des taux d’intérêt et les valeurs dotées d’une bonne visibilité de résultats. Le fonds conserve cependant une pondération cyclique et notamment dans l’aéronautique, afin de maintenir un positionnement diversifié à même de faire face aux aléas de marchés à venir.

Focus COGRA :

Créée en 1982, Cogra est une entreprise lozérienne dont le siège social se situe à Mende et dont l’activité s’articule autour de la production des granulés de bois.
La société dispose de deux sites de production : le premier en Aveyron et le second en Haute-Loire. Conditionnés en sacs pour les poêles ou en vrac pour les chaudières, les granulés de bois Cogra, sont distribués à travers un réseau de revendeurs qui s’étend sur toute la France ainsi que sur une partie de l’Europe. Le secteur est en croissance et profite des primes de l’Etat pour la rénovation énergétique.

Une accélération de l’investissement des ménages dans les poêles et les chaudières à granulés pendant les confinements a permis à la société de dégager une marge nette de 5,3% en 2020, bien au-delà de l’année précédente et des attentes.

La société croit à un rythme soutenu : une moyenne de 11% par an depuis sa création. Les nouveaux modes de consommation plus écologiques nous laissent à penser que cette croissance peut s’accélérer dans un avenir proche.

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Code ISIN (Part R) : FR0013411956
Code ISIN (Part I) : FR0013411972
Nature juridique : FIVG de droit français sous forme de FCP
Date de création : 15/07/2019
Horizon de placement : > 5 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : Part R : 2% ; Part I : néant
Droit de sortie : Néant
Frais de gestion : Part R : 2,4% ; Part I : 1,2%
Commission de superformance : 20% TTC