Occitanie valeurs


Date VL % YTD % depuis création
Part R 29-05-2020 80,73 - -
Part I 29-05-2020 81846,41 - -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Occitanie Valeurs est un fonds d'investissement à vocation générale de droit français sous forme de FCP.

Il cherchera à surperformer l’indicateur de référence composite suivant : 40% CAC Small NR + 35% Euro Stoxx 50 NR + 25% MSCI World NR Euro, converti en euros et dividendes réinvestis sur la durée de placement recommandée de 5 ans en investissant principalement sur des valeurs disposant d’une implantation significative en Occitanie.

L’actif net pourra être investi jusqu’à 10% de l’actif net en actions non cotées au travers d’un FPCI.

 

Stratégie du Fonds

La gestion du FCP sera orientée vers la recherche de titres disposant  d’une implantation significative en Occitanie.

Cette implantation sera mesurée notamment par les critères suivants :

  • Entreprises dont le siège social est en Occitanie,
  • En fonction du montant de chiffre d’affaires réalisé dans la région,
  • En fonction du nombre de salariés dans la région,
  • En fonction du montant des dépenses de recherche et développement investies dans la région.

Il est a noter que l’Occitanie est la première région dans les secteurs de l’aéronautique et du spatial en Europe en termes de chiffres d’affaires, en conséquence il existe un risque de surpondération sur ces deux secteurs.

La politique d’investissements résultera de l’analyse financière des sociétés. Les allocations géographiques et sectorielles ne seront donc que la conséquence des choix individuels de titres issus de l’analyse fondamentale des caractéristiques financières des sociétés.

Ce processus sera susceptible d’intervenir sur des actions de toutes capitalisations capables de créer de la valeur pour l’actionnaire à long terme, et visera à sélectionner des sociétés de qualité selon l’analyse de la société de gestion au regard de leur position concurrentielle, solidité du bilan, perspectives et visibilité des résultats, management,… ;

La sélection des valeurs sera ainsi fondée, selon les anticipations des gérants, sur les principaux éléments suivants :

  • Croissance régulière et visibilité du bénéfice par action : les titres privilégiés auront des positions de leader sur leur marché, susceptibles d’assurer une forte croissance des résultats permettant ainsi une capacité de résistance en cas de conjoncture économique morose ;
  • Qualité du management : elle sera mesurée par la pertinence passée des objectifs annoncés, la qualité des hypothèses retenues pour les prévisions et la clarté des orientations stratégiques ;
  • Solidité du bilan : elle portera sur une analyse critique de la dette, en taux et durée, sur sa cohérence avec la rentabilité des fonds propres et favorisant les entreprises assurant une création de valeur.

L’évaluation des titres sera déterminée par l’utilisation cumulée des ratios de PER, capitalisation /CA, Valeur d’entreprise, Cours /actif net comptable croisé à la rentabilité des fonds propres…., et l’utilisation de multiples cohérents entre la société étudiée et ses concurrentes, ou les multiples moyens du marché.

Pour assurer la mise en œuvre de cette gestion bottom-up les décisions s’appuieront sur l’expérience des gérants en analyse financière, et un suivi permanent de la vie des sociétés à travers des contacts fréquents entre le gérant, les analystes financiers, les dirigeants eux-mêmes.

Ainsi, la décision d’acquisition d’un titre sera déterminée par des éléments étant amenés à revaloriser son cours (révision en hausse des prévisions de résultats, changement de statut, possibilité d’OPA,..). De même, la prise de décision de vente sera prise si les caractéristiques financières de l’entreprise ont changé, si la valorisation du titre augmente plus que la croissance de ses résultats ou encore si le gérant décide d’investir dans une autre valeur bénéficiant d’une valorisation plus attrayante.

Commentaire de gestion

Focus Santé :

Si l’Occitanie a vu naître autour de Toulouse l’aéronautique civile, touchée aujourd’hui frontalement par la crise, Montpellier reste à la pointe de la médecine depuis des siècles : la Faculté de Médecine de Montpellier est la plus veille du monde encore en activité ! La région dispose ainsi d’un pôle « santé » important qui repose à la fois sur des entreprises locales et sur l’implantation historique de multinationales solides.

Aussi, les possibilités d’investissement pour Occitanie Valeurs demeurent assez larges. Certains leaders internationaux pharmaceutiques à l’image de Sanofi, du britannique AstraZeneca, du japonais Otsuka ou encore de l’américain Pfizer y sont implantés depuis de longues années. Tous ces titres affichent depuis le début de l’année des performances proches de zéro voire même positives.

Mais surtout la région regorge de sociétés locales cotées :

  • de Biotechnologies comme Sensorion, Advicenne, Medincell ou Deinove ;
  • de Medtech comme Diagnostics Medical System ou Intrasense ;
  • ou encore Bastide Le Confort Médical, dont le siège est proche de Nîmes, spécialisée dans les prestations de santé à domicile à destination des personnes âgées, malades et handicapées.

La valorisation de ces sociétés n’a cessé de s’accroitre depuis de début de l’année. Nous pouvons souligner la performance exceptionnelle d’Intrasense de plus de 580% depuis le début de l’année.

Performance et positionnement du fonds :

Sur le mois d’avril, Occitanie Valeurs a profité du rebond des marchés, il enregistre une surperformance par rapport au CAC 40 et une légère sous-performance par rapport à son benchmarck dû notamment à une forte appréciation de plus de 10% de l’indice MSCI World Index NR (forte hausse des marchés américains). Les titres dont le siège est occitan ainsi que les titres des sociétés américaines et britanniques implantées en Occitanie ont été des contributeurs positifs à la performance.

Le fonds a bénéficié de très bonnes performances des sociétés occitanes sur le mois, comme par exemple Bio UV (+60%), la société ayant annoncé des chiffres de bonne tenue et également l’adaptation de leur technologie pour un processus de désinfection des surfaces ; Intransense (+110%), profite toujours du succès de son logiciel dans le diagnostic des infections pulmonaires servant au dépistage du Covid-19. Dans l’ensemble, les sociétés citées dans notre focus « santé » ont enregistré des performances à deux chiffres sur le mois d’avril.

L’exposition au secteur aéronautique mise en place au mois de mars est restée inchangée (environ 12% du portefeuille), par contre, le secteur  technologique a été renforcé (environ X% du fonds) par l’acquisitionde NXP Semiconducteurs (plus de 900  employés et 170 millions de CA  en Occitanie avec une division R&D. En effet,  les semi-conducteurs  viennent en  soutien des parties vitales de l’économie mondiale,  en particulier, dans l’intégration de ses systèmes dans de nombreux instruments médicaux et dans le  hardware indispensable à la « virtualisation » de l’économie.

Au niveau des sociétés internationales, l’essentiel de la contribution positive est réalisé par les valeurs américaines qui affichent en moyenne une performance de 14% ainsi qu’Astrazeneca le groupe anglo-suédois, qui enregistre une hausse de 15% grâce notamment au partenariat avec l’Institut Jenner et l’université d’Oxford concernant le développement, la production et la commercialisation d’un vaccin contre le Covid-19.

Occitanie Valeurs a gardé sensiblement la même orientation sectorielle tout au long du mois d’avril. L’essentiel des mouvements concerne la prise de bénéfice sur les bonnes performances des valeurs occitanes..

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Code ISIN (Part R) : FR0013411956
Code ISIN (Part I) : FR0013411972
Nature juridique : FIVG de droit français sous forme de FCP
Date de création : 15/07/2019
Horizon de placement : > 5 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : Part R : 2% ; Part I : néant
Droit de sortie : Néant
Frais de gestion : Part R : 2,4% ; Part I : 1,2%
Commission de superformance : 20% TTC