Platinium Latitude


Date VL % YTD perf 3 ans perf 5 ans
Part C 24-05-2022 114.64
Part I 24-05-2022 129167.73 -
Part G 24-05-2022 103.36 -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Le fonds est géré de manière discrétionnaire avec pour objectif de surperformer sur la durée de placement recommandée de 4 ans, une gestion passive équilibrée entre actions et produits de taux.

Afin de réaliser l’objectif de gestion, l’équipe de gestion effectue une analyse des données macroéconomiques pour déterminer la répartition entre classes d’actifs et sélectionne différentes stratégies, y compris diversifiées, en liaison avec les perspectives des marchés. Le fonds utilise une gestion discrétionnaire.

A la suite d'une modification effectuée le 19 juillet 2016, le fonds peut désormais investir dans des fonds gérés par Platinium Gestion.

Stratégie du Fonds

La stratégie d’investissement consiste à gérer de façon discrétionnaire ce fonds de fonds en utilisant les différentes grandes classes d’actifs afin d'obtenir un bon rapport risque/performance.

Le degré d’exposition aux actions est compris entre 0% et 100%, sans limite de taille de capitalisation. Le fonds pourra également être investi jusqu'à 30% dans des FIA.

Le degré d'exposition aux obligations peut varier entre 0 et 100%, la poche obligataire sera gérée sans contrainte de sensibilité et pourra être investie indifféremment en émetteurs des secteurs public et privé, de notation "investment grade" et "spéculative".

Le degré d’exposition aux matières premières est limité à 10% de l'actif net et ne pourra se faire que via OPC et/ou ETF.

Le niveau d’exposition global du fonds aux pays émergents est limité à 50% de l’actif (en combinant l'exposition actions, obligations et devises émergentes). Le niveau maximal d’exposition au risque de change est de 100%.

Le cœur de portefeuille peut être complété par l'utilisation d'ETF ou d'instruments dérivés côtés sur des marchés organisés en vue de couvrir tout ou partie du portefeuille. Ces instruments pourront également être utilisés de manière limitative (50% du portefeuille) à des fins d'exposition dans le cadre de l'objectif de gestion. L'exposition maximale du portefeuille pourra donc être de 150%. 

En fonction des anticipations macroéconomiques et de l’analyse en profondeur des marchés, les gérants construisent leurs portefeuilles suivant un processus précis et rigoureux défini en 7 étapes :

1. Allocation stratégique et pondération globale des actifs dans des OPC et FIA français ou européens pouvant intervenir sur différentes classes d’actifs (monétaire, obligations, obligations convertibles, diversifiés, actions et autres stratégies…). La répartition entre les différentes classes d’actifs dépendra des conditions de marché, des opportunités de diversification du portefeuille et sera déterminée de façon discrétionnaire par la société de gestion.

2. Répartition des actifs de la poche taux selon:
- les zones géographiques (obligations européennes, internationales y compris émergentes)
- la nature des titres (taux fixe, taux variable, titres indexés, obligations convertibles en actions)
- la qualité des émetteurs (publics, privés, notations).

3. Répartition des actifs de la poche actions entre:
a/ les zones géographiques: la gestion du fonds n’exclue aucune zones d’intervention et pourra intervenir sur les zones européennes, américaines, japonaises, asiatiques et émergentes éventuellement à titre plus qu’accessoire.

b/ les styles de gestion:
- Value
- Growth
- Garp "Growth At Reasonable Price" (croissance à prix raisonnable)
- Rendement
- Stock picking
- Indiciel
- Fonds sectoriels

c/ les tailles de capitalisations:

4. Analyse qualitative des gérants: questions et interview sur les stratégies, portefeuilles, qualité du reporting….

5. Choix des fonds après approfondissement de l’analyse qualitative (objectif d’intégration dans le portefeuille, adéquation à l’allocation stratégique) et quantitative basée sur l’utilisation de bases de données indépendantes (même si les performances passées n’augurent pas du futur, le gérant utilisera des indicateurs d’analyse de performances dans ses choix d’investissement)

6. Construction du portefeuille en veillant à obtenir une combinaison optimale des fonds sélectionnés. Nous recherchons une décorrélation entre les styles de gestion et une maximisation de l'alpha.

7. Suivi quotidien des OPC en portefeuilles.

Commentaire de gestion

La poursuite de la hausse des taux est l’événement marquant du mois d’avril : le taux américain à 10 ans frôle ainsi les 3% à la fin du mois, tandis que le taux allemand (Bund) s’approche des 1%. Rappelons que le Bund était encore en territoire négatif début mars ! Cette forte progression est avant tout liée aux multiples prises de positions des membres de la Fed et de la BCE, en faveur d’un resserrement monétaire rapide. Freiner l’inflation est désormais la seule priorité, même si cela devait se traduire par un ralentissement de la croissance.

La guerre en Ukraine (hausse des matières premières renforcée par les craintes d’embargo sur le pétrole et le gaz russe) et la situation sanitaire en Chine (confinements et limitation de l’offre) sont deux facteurs importants qui accentuent les pressions inflationnistes.La Fed devrait remonter ses taux de 50bp début mai soit sa plus forte hausse depuis plus de 20 ans. Cette montée des taux et des craintes sur la croissance a également pénalisé les actions : -2.1% pour l’Eurostoxx 50NR et -5.7% pour le MSCI Emerging. L’impact le plus fort est sans surprise sur l’indice riche en valeurs technologiques : -13.3% pour le Nasdaq Composite.

Dans ce contexte compliqué, le fonds a perdu 1.7%. Les pires contributeurs sont nos supports actions ayant une forte exposition américaine et un biais croissance, comme Edgewood US Growth (-15.7%), Fidelity Global Technology (-9.6%) et Athymis Millennial (-6.0%). L’exposition actions nette a été réduite de 32.9% à 30.5% de l’actif sur le mois en vendant les fonds Evli Europe et Mansartis Japon ISR (allégement également du fonds nordique de Lannebo). Nous limiterons le risque en portefeuille tant que nous ne verrons pas d’inflexion sur l’inflation et/ou que le discours des banquiers centraux restera très « hawkish ».

L’allocation obligataire n’a pas contribué négativement dans un contexte pourtant très défavorable. Cela est lié à notre volonté de limiter la sensibilité taux du portefeuille (0.4) et de cibler des stratégies d’inflation qui ont une nouvelle progressé sur le mois (+2.6% pour Swiss Life Bond Inflation). Les fonds obligataires flexibles ont également très bien fonctionné (+0.6% pour Carmignac Global Bonds et +1.1% pour DNCA Alpha Bonds) grâce à leurs stratégies de courbe des taux, de devises et d’inflation. L’aversion au risque et l’écartement des spreads de crédit a en revanche fortement pénalisé nos stratégies high yield (-3.1% pour Nordea et Schroder Euro High Yield) et subordonnées financières (-2.4% pour Tikehau). 

Nous sommes très satisfaits de notre allocation en produits décorrélés qui a contribué positivement à la performance. Elle le doit 1) aux belles performances du fonds prime de risque Nordea Alpha 10 (+0.7%) et de certains long short actions comme Eleva Absolut Return (+0.1%) et 2) à sa forte exposition au dollar (12.4% de l’actif couvert à moitié) qui a gagné 5% par rapport à l’euro. Nous avons maintenu cette poche importante de produits décorrélés (39.9% de l’actif) dans un contexte de forte inflation qui pénalise tant les marchés obligataires que actions.

 

 

 

 

 

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps. Avant toute souscription dans le fonds, l’investisseur doit prendre connaissance du DICI et prospectus. Ce fonds n’est pas garanti en capital.

Code ISIN (Part C) : FR0010308114
Code ISIN (Part I) : FR0013280302
Code ISIN (Part G) : FR0013305794
Nature juridique : FCP – Capitalisation
Date de création (Part C) : 18/05/1999
Date de création (Part I) : 31/08/2017
Horizon de placement : > à 4 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur liquidative : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : 2,00%
Droit de sortie : néant
Frais de gestion : 1,80% de l’actif par an (Part C) ; 0,90% de l'actif par an (Part I) ; 1.10% de l'actif par an (Part G)
Commission de superformance : 15% TTC du surcroît de performance au-delà de l'EONIA capitalisé +4% augmenté de 1%. 0% prélevé sur le dernier exercice