Platinium Latitude


Date VL % YTD perf 3 ans perf 5 ans
Part C 15-10-2019 108,29 6.61 -5.63 -2.84
Part I 15-10-2019 119422,27 - - -


Actualité du fonds


Descriptif du Fonds

Le fonds est géré de manière discrétionnaire avec pour objectif de surperformer sur la durée de placement recommandée de 4 ans, une gestion passive équilibrée entre actions et produits de taux.

Afin de réaliser l’objectif de gestion, l’équipe de gestion effectue une analyse des données macroéconomiques pour déterminer la répartition entre classes d’actifs et sélectionne différentes stratégies, y compris diversifiées, en liaison avec les perspectives des marchés. Le fonds utilise une gestion discrétionnaire.

A la suite d'une modification effectuée le 19 juillet 2016, le fonds peut désormais investir dans des fonds gérés par Platinium Gestion.

Stratégie du Fonds

La stratégie d’investissement consiste à gérer de façon discrétionnaire ce fonds de fonds en utilisant les différentes grandes classes d’actifs afin d'obtenir un bon rapport risque/performance.

Le degré d’exposition aux actions est compris entre 0% et 100%, sans limite de taille de capitalisation. Le fonds pourra également être investi jusqu'à 30% dans des FIA.

Le degré d'exposition aux obligations peut varier entre 0 et 100%, la poche obligataire sera gérée sans contrainte de sensibilité et pourra être investie indifféremment en émetteurs des secteurs public et privé, de notation "investment grade" et "spéculative".

Le degré d’exposition aux matières premières est limité à 10% de l'actif net et ne pourra se faire que via OPC et/ou ETF.

Le niveau d’exposition global du fonds aux pays émergents est limité à 50% de l’actif (en combinant l'exposition actions, obligations et devises émergentes). Le niveau maximal d’exposition au risque de change est de 100%.

Le cœur de portefeuille peut être complété par l'utilisation d'ETF ou d'instruments dérivés côtés sur des marchés organisés en vue de couvrir tout ou partie du portefeuille. Ces instruments pourront également être utilisés de manière limitative (50% du portefeuille) à des fins d'exposition dans le cadre de l'objectif de gestion. L'exposition maximale du portefeuille pourra donc être de 150%. 

En fonction des anticipations macroéconomiques et de l’analyse en profondeur des marchés, les gérants construisent leurs portefeuilles suivant un processus précis et rigoureux défini en 7 étapes :

1. Allocation stratégique et pondération globale des actifs dans des OPC et FIA français ou européens pouvant intervenir sur différentes classes d’actifs (monétaire, obligations, obligations convertibles, diversifiés, actions et autres stratégies…). La répartition entre les différentes classes d’actifs dépendra des conditions de marché, des opportunités de diversification du portefeuille et sera déterminée de façon discrétionnaire par la société de gestion.

2. Répartition des actifs de la poche taux selon:
- les zones géographiques (obligations européennes, internationales y compris émergentes)
- la nature des titres (taux fixe, taux variable, titres indexés, obligations convertibles en actions)
- la qualité des émetteurs (publics, privés, notations).

3. Répartition des actifs de la poche actions entre:
a/ les zones géographiques: la gestion du fonds n’exclue aucune zones d’intervention et pourra intervenir sur les zones européennes, américaines, japonaises, asiatiques et émergentes éventuellement à titre plus qu’accessoire.

b/ les styles de gestion:
- Value
- Growth
- Garp "Growth At Reasonable Price" (croissance à prix raisonnable)
- Rendement
- Stock picking
- Indiciel
- Fonds sectoriels

c/ les tailles de capitalisations:

4. Analyse qualitative des gérants: questions et interview sur les stratégies, portefeuilles, qualité du reporting….

5. Choix des fonds après approfondissement de l’analyse qualitative (objectif d’intégration dans le portefeuille, adéquation à l’allocation stratégique) et quantitative basée sur l’utilisation de bases de données indépendantes (même si les performances passées n’augurent pas du futur, le gérant utilisera des indicateurs d’analyse de performances dans ses choix d’investissement)

6. Construction du portefeuille en veillant à obtenir une combinaison optimale des fonds sélectionnés. Nous recherchons une décorrélation entre les styles de gestion et une maximisation de l'alpha.

7. Suivi quotidien des OPC en portefeuilles.

Commentaire de gestion

Quelques bonnes nouvelles sont venues alimenter l’appétit pour le risque au cours du mois de septembre : 1) des signaux positifs sur le front commercial (annonce d’une rencontre entre la Chine et les Etats-Unis début octobre et d’exemption de nouveaux tarifs par les chinois) 2) Un bon indicateur ISM non manufacturier aux US qui souligne pour le moment la résilience de la consommation et 3) des espoirs de relance budgétaire au sein de certains pays comme l’Allemagne et les Pays Bas. Si nous estimons qu’il est encore trop tôt pour anticiper un rebond de la croissance mondiale, ces points positifs ont porté les actions (+3.7% pour le Stoxx Europe 600 et +1.7% pour le S&P 500) et notamment celles décotées dites « value ». En parallèle, les taux longs se sont réappréciés par rapport à leur plus bas.

Dans ce contexte, notre fonds a bien progressé malgré la sous performance de notre poche actions ayant un biais dit « croissance ». Ce type de support (qui surperforme depuis plusieurs années) a en effet déçu au mois de septembre comme par exemple Edgewood US Growth (-1.6%) ou Athymis Millennial (+0.7%). Si nous sommes désireux de maintenir ce biais « croissance », nous avons légèrement rééquilibré les biais sectoriels en rentrant le FCP Mainfirst Top Europeans Ideas (biais « value » avec une surpondération en valeurs financières notamment). Notre exposition nette est ainsi passée à 34.3% et elle ne sera pas augmentée avant un repli d’environ 5% des principaux indices.

La poche obligataire a contribué positivement à la performance alors que les taux longs ont monté. Ceci est dû à la faible duration du portefeuille (pas de corporate « Investment Grade » par exemple) et à la bonne tenue de nos stratégies émergentes (+1.2% pour Vontobel et +0.9% pour Blackrock) et flexibles (+0.9% pour Carmignac et +0.4% pour DNCA). A noter également la belle progression du fonds de Tikehau spécialisé sur les subordonnées financières (+0.7%).

Les performances de nos supports décorrélés sont en revanche mitigées. La hausse des taux et du dollar sur la période a eu un impact négatif sur l’or et donc sur le support Global Gold & Precious (-4.5%). En outre, la rotation sectorielle a pénalisé le long short Sabre qui perd 0.9%. D’autres long short ont en revanche très bien fonctionné à l’image de H2O barry Active Value (+1%) et DNB Absolute Return (+2.6%).

Téléchargements



Caractéristiques

Profil de risque
1
2
3
4
5
6
7


Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps. Avant toute souscription dans le fonds, l’investisseur doit prendre connaissance du DICI et prospectus. Ce fonds n’est pas garanti en capital.

Code ISIN (Part C) : FR0010308114
Code ISIN (Part I) : FR0013280302
Code ISIN (Part G) : FR0013305794
Nature juridique : FCP – Capitalisation
Date de création (Part C) : 18/05/1999
Date de création (Part I) : 31/08/2017
Horizon de placement : > à 4 ans
Devise : Euro
Périodicité de la valeur liquidative : Quotidienne


Frais
Droit d'entrée : 2,00%
Droit de sortie : néant
Frais de gestion : 1,80% de l’actif par an (Part C) ; 0,90% de l'actif par an (Part I) ; 1.10% de l'actif par an (Part G)
Commission de superformance : 15% TTC du surcroît de performance au-delà de l'EONIA capitalisé +4% augmenté de 1%. 0% prélevé sur le dernier exercice